Mythes gréco-romain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses -> Racines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 10:11 (2009)    Sujet du message: Mythes gréco-romain Répondre en citant


Le déluge dans la cosmogonie Grecque
Ou le deluge de Deucalion




Le déluge de Deucalion désigne, dans la mythologie grecque, un épisode ancien de déluge associé à son principal survivant, Deucalion. Cet événement est censé être postérieur à un autre récit grec de déluge, plus mal connu, le déluge d'Ogygès, et présente des similitudes avec un mythe mésopotamien décrit dans le Poème du Supersage datant du XVIIe siècle av. J.-C., dans la légende de Ziusudra qui pourrait elle aussi dater de la fin du XVIIe siècle av. J.-C., puis repris au XIIe siècle av. J.-C. au plus tard dans la version assyro-babylonienne "standard" de l'Epopée de Gilgamesh, ainsi qu'avec la légende biblique de l'arche de Noé dans la Genèse, cette partie de la Genèse se fondant sur deux sources plus anciennes quasiment indépendantes l'une de l'autre, et n'ayant atteint sa forme définitive que vers le Ve siècle av. J.-C.

Mythe

Le déluge n'est pas attesté avant la IXe Olympique de Pindare :

« Je dirai donc qu'à cette époque, un déluge engloutit la terre sous la profondeur de ses ondes ; mais que bientôt, les flots, refoulés au loin, rentrèrent dans les abîmes creusés par la puissante main de Zeus. »
(49-53, trad. Al. Perrault-Maynand, cf. Sources)

Parmi les sources plus anciennes, un fragment du Catalogue des femmes préservé par Strabon fait bien allusion à Zeus, créateur des hommes et qui les « rassembla sous les ordres de Deucalion » ; de même, Acousilaos rapporte la légende des pierres jetées par Deucalion et Pyrrha (FGrH 2F35, voir ci-dessous), mais nous ignorons dans quel contexte ces événements surviennent.

Après Pindare, la Pyrrha d'Épicharme (aujourd'hui perdue) a vraisemblablement évoqué le déluge et l'arche qui aurait permis à Deucalion et Pyrrha d'y échapper. Il faut cependant attendre les Métamorphoses d'Ovide pour avoir le premier récit complet des événements : Zeus, indigné par la conduite impie des hommes qu'il a pu vérifier chez Lycaon, réunit les dieux pour leur faire part de sa décision de détruire l'humanité, leur promettant « une race d'hommes meilleure que la première ». Aidé de Notos, d'Iris et de Poséidon qui commande aux dieux fleuves, il recouvre la terre sous les eaux, seul restant émergé le sommet du Parnasse où Deucalion et Pyrrha parviennent dans une « frêle barque ». Ceux-ci reçoivent un oracle de Thémis qui leur enjoint de « jeter derrière eux les os de leur grand-mère » ; comprenant qu'il s'agit de simples pierres (leur grand-mère étant Gaïa, la Terre), il s'exécutent et engendrent ainsi une nouvelle race d'hommes.
D'après le récit du pseudo-Apollodore (I, 7, 2), Zeus aurait utilisé le déluge pour faire disparaître la race de bronze (ce qui aurait implicitement permis l'arrivée de la race des héros, issus en grande partie de Deucalion et Pyrrha). Cette idée, quoique logique, ne se retrouve cependant nulle part ailleurs et contredit la version des Travaux (v. 150) où la race de bronze se détruit elle-même ; de plus, en III, 14, 5, la Bibliothèque situe le déluge à l'époque de Cranaos. Toujours chez Apollodore, c'est Prométhée qui est à l'origine de l'arche construite par Deucalion, sur laquelle il navigue pendant neuf jours avant d'atteindre le Parnasse. Là Hermès lui accorde de repeupler la terre, ce qu'il fait en jetant derrière lui des pierres qui deviennent des hommes, tandis que celles jetées par Pyrrha deviennent des femmes (ce détail se retrouve aussi chez Ovide).

Source : Wikipédia
_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Fév - 10:11 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 13:56 (2009)    Sujet du message: cosmogonie grecque Répondre en citant




La genèse par les Grecs


A l'instar des Egyptiens, les Grecs ne possédaient pas non plus de cosmogonie unifiée ; toutefois, la Théogonie d'Hésiode, un des plus grand philosophes grecs présocratiques, est à l'unanimité considérée comme étant la mieux admise dans l'antiquité. Composée au VIIIème siècle avant Jésus-Christ, relatant la naissance des premiers dieux et celle de l'Univers, elle s'est imposée comme étant le meilleur récit des origines à toutes les cités grecques qui disposaient auparavant chacune d'une version différente de la cosmogonie. De plus, elle est la seule qui nous soit parvenue dans une forme relativement complète, ce qui rend d'autant plus aisée son étude et a grandement favorisé sa renommée. Cependant, elle n'est pas la seule à être prise en compte par les historiens : quelques épisodes de la cosmogonie grecque apparaissent dans les poèmes d'Homère, et les travaux d'Apollodore d'Athènes, également auteur d'une Théogonie, sont des sources plus que fiables.

Le Chaos et la naissance des Titans


Au commencement, Chaos, univers confus et désordonné, émergea du néant, et avec lui apparurent les notions d'existence et de temps. C'est alors que naquirent de son propre corps les puissances originelles (Protogenoi), Erèbe, les Ténèbres, Tartare, la Perfidie, Eros, l'Amour, Nyx, la Nuit et Gaïa qui engendra elle-même son amant Ouranos, le Ciel, pour la couvrir et offrir un abri sûr aux enfants qu'elle allait ensuite mettre au monde : Les Titans. Gaïa symbolise la Terre fertile et abondante, berceau de la vie et centre de l'univers, mère de tous les immortels et protectrice de toutes les créatures vivantes. Ce n'est pas un hasard si son nom est fréquemment utilisé pour désigner de manière plus élégante la planète Terre. Puis, alors que le couple originel donne naissance à la seconde génération de dieux, Nyx enfante seule quelques divinités abstraites, telles que Thanatos (la Mort), Hypnos (le Sommeil) ou Aither (la lumière céleste), finissant de constituer l'ordre cosmique.

L'univers divinisé


En effet, dans la mythologie grecque, comme dans de nombreuses autres croyances antiques, les dieux font plus que représenter les éléments. Ils ne font en réalité qu'un avec leurs attributions ; ainsi, Eros, dieu du désir, se manifeste lui-même en chaque être humain lorsque celui-ci éprouve des sentiments amoureux. Pareillement, les tempêtes maritimes ne sont que les reflets de l'ire du dieu de la mer (Pontos, Océan ou Poséidon suivant les générations divines). De ce fait, l'univers n'est que la réunion de l'ensemble des divinités du panthéon. Sa formation correspond à la naissance de celles-ci, tandis que les évènements qui l'agitent leur sont uniquement dûs. Evidemment, ce fait transparaît plus ou moins dans toutes les autres cultures de l'antiquité ; mais il n'est nulle part plus visible qu'au travers des récits grecs, aussi peut-on affirmer qu'en parlant de mythologie grecque, cosmogonie et théogonie sont étroitement mêlées.[/center]
_________________
sachez oser mériter le pouvoir

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:52 (2018)    Sujet du message: Mythes gréco-romain

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses -> Racines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_green par Leparachute
le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum