Principes du Guerrier Celte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses -> Racines -> Civilisations -> Les Celtes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:02 (2009)    Sujet du message: Principes du Guerrier Celte Répondre en citant




Si tu veux être digne combattant, montre-toi paisible dans la maison
d’un grand. Terrible dans le danger. Sans juste motif, ne bats pas ton
chien. Sans preuves de sa faute n’accuse pas ta femme.

Au combat, ne porte pas le main sur un fou, car il ne sait pas ce qu’il
fait. Ne médis pas de qui a un nom, ne te bas pas dans une dispute;
n’aie rien a faire avec un méchant ou un sot.

Deux tiers de ta générosité et de ta gentillesse montre-le à la femme,
aux enfant qui rampent sur le sol, aux sages qui construisent les
poèmes, ne sois pas rude aux gens de peux.

Fuis les discours vantards, ne dis pas que tu refuses de céder même
dans les choses justes, car c’est une honte de parler raide quand on ne
peut ensuite soutenir ses dires.

Aussi longtemps que tu vis, n’abandonne pas ton maitre pour argent ni
or, n’abandonne pas qui tu as promis de défendre.

Ne médis pas des siens auprès d’un grand, ce n’est pas le fait d’un
digne combattant.

Ne répète pas de mensonges, ne sois ni bavard, no calomnieur; si brave
et puissant sois-tu, n’excite pas les inimités.

Ne censure pas les anciens, ne te mêle point aux gens de rien, fais
largesse de ta table; que le ladre ne soit jamais ton ami.

Serre ton vêtement, tiens fermement tes armes jusqu’à ce que le dur
combat aux lames étincelantes s’achève. Cours la bonne fortune mais
néanmoins épouse la noblesse.

(ces principes sont des règles de vie extraites de textes relatifs aux Fianna…)
[/center]
_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:02 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:07 (2009)    Sujet du message: principes Druidiques de vie Répondre en citant



“préceptes druidiques de vie” :

1. Se connaître est bien, se maîtriser est mieux.
2. C’est par l’exercice que tu acquerras la puissance de la volonté, par l’exercice que tu la garderas.
3. Ne laisse pas la crainte ni le doute te paralyser, ils limitent et détruisent tout.
4. Ce qu’il convient de faire, décide-le ; ce que tu as décidé, entreprends-le ; ce que tu as entrepris, achève-le.
5. Si rude et si obscure que soit la tâche quotidienne, accomplis-la dans la joie.
6. Ne ralentis pas ton ascension par un lest inutile, composé d’orgueil et de suffisance.
7. Sache vaincre toute fatigue de ton corps, tout faux pas de ton esprit, toute défaillance de ton âme.
8. Si tu ne peux modifier les hommes et les évènements à l’image de tes désirs, que du moins ce ne soit pas eux qui te modifient.
9. Mets ton point d’honneur à n’avoir de serviteur que toi-même.
10. N’érige pas autrui en juge de tes actions.
11. En quelque circonstance que tu te trouves, demeure comme une île au milieu des vagues, comme une montagne au milieu des nuages.
12. Garde ton sang-froid dans tout danger.
13. Ne te force jamais : prends patience, garde la joie et le sourire, vise à l’harmonie.
14. Apprends de l’étranger ce qui peut t’être utile, mais ne cherche pas à l’imiter.
15. Utilise analogies et symboles, ils te permettront de penser et de comprendre là où finit ta raison, où il te manque les mots pour exprimer ta pensée.
16. Apprends que toute pensée est stérile, si elle n’est pas rendue vivante par l’émotion ou le sentiment, elle est alors semblable à une coque vide.
17. Pense en image, précise tes pensées, résume le tout par un symbole qui deviendra pentacle.
18. Grâce à ces Conseils tu garderas la loi, et tu t’élèveras au dessus de toi-même.

Ces préceptes sont extraits des “Kelennadurezh du Druide Vissurix 3778 / 3821″. Le druide Uissurix est l’un des cinq fondateurs de la Kredenn Geltiek Hollvedel
[/center]
_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
electre


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 23 Fév - 21:43 (2009)    Sujet du message: Principes du Guerrier Celte Répondre en citant

tres interesant a lire, j'aime bien surtout la  11. En quelque circonstance que tu te trouves, demeure comme une île au milieu des vagues, comme une montagne au milieu des nuages. ce n'eest pas tres facile a faire, je pense que sa demande un travaille sur soi meme . Moi si un jour jen serai capable il faudrai me faudra faire un enorme travail sur moi meme ..

Revenir en haut
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 09:01 (2009)    Sujet du message: en effet Répondre en citant



electre a écrit:
tres interesant a lire, j'aime bien surtout la 11. En quelque circonstance que tu te trouves, demeure comme une île au milieu des vagues, comme une montagne au milieu des nuages. ce n'eest pas tres facile a faire, je pense que sa demande un travaille sur soi meme .


En effet, cela demande un travail magique et surtout psychologique. Il y a plusieurs façons de travailler sa solidité et son impassibilité /

Une des façon consiste, comme tu peux le lire sur les pages de" l'Eveil", à rechercher les racines de ses failles émotionnelles et ainsi pouvoir démasquer ses réactions pour les contrôler, des méthodes comme la sophrologie sont des précieux outils mais il y en a d'autres.
La méthode magique, quand à elle, consiste à retravailler l'élément terre qui est en nous, par exemple en accomplissant le Rituel du petit pentagramme en purification et en appel de Terre. Il y a aussi les méditations avec les runes, dont certaines sont reliées avec les divinité de cet élément.
L'important est de s'octroyer la solidité du ROC, l'ile et la montagne sont des symboles de la solidité face aux aléas de notre propre vie, Nous devons être solide et impassible tel une ile au milieu de la tempête, l'ile n'empêchera pas la tempête de se déchainer mais elle restera debout malgrés les dégats supperficiels.

Affectueusement

Heidr

_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 22:13 (2009)    Sujet du message: Les Forêts-Frontières chez les Celtes Répondre en citant

Les forêts-frontières chez les Celtes




“Peu connu, le système celtique des forêts-frontières, lieux légendaires et sacralisés a pourtant fortement contribué à façonner le paysage français. Quoique possédant une agriculture florissante et une population nombreuse, la Gaule d'avant la conquête romaine disposait de vastes massifs forestiers. Bon nombre d'entre eux étaient entretenus et pieusement conservés, tout autant parce qu'ils abritaient des sanctuaires que pour des raisons pratiques d'une nature bien différente de ce que l'on pourrait imaginer.”

”Il était traditionnel, dans la société celtique, de considérer que certaines zones frontalières entre tribus devait être liées à des éléments naturels. On pense dans ce cas bien entendu en premier lieu aux cours d'eau ou au reliefs du terrain. Et il est de fait que les Celtes fixaient souvent leurs limites frontalières de cette manière, comme il en a toujours été au cours de l'Histoire. C'est ainsi par exemple que la toponymie nous a légué le souvenir de plusieurs rivières ayant rempli cette fonction, notamment avec l'appellation de “Dive” et autres noms approchant (Douix, Divonne, etc.), conférant au cours d'eau une sanctification supplémentaire pour son rôle de limite tribale. Mais si ces éléments naturels occupèrent un rôle important dans la délimitation des frontières tribales celtiques, il en est un autre qui, tout aussi déterminant, est spécifique à la conception que les Celtes se faisaient des frontières.”


Des forêts au rôle très particulier

“Quelques unes de ces forêts entretenues tout spécialement par les anciennes tribus ont été étudiées. D'autres plus nombreuses, ne l'ont pas encore été bien que certains éléments conduisent à penser qu'elles furent également des limites tribales.

Dans la première catégorie, que nous allons examiner plus en détail, on citera plusieurs massifs forestiers qui ont plus ou moins disparu depuis, tels ceux des Dombes (dans l'Ain), de la Goële (Seine-et-Marne) ou d'Alençon (Orne) et d'autres dont il demeure des restes importants, comme ceux de la Sologne, du Hurepoix (Essonne), du Gâtinais (Essonne, Seine et Marne, Loiret, Yonne), d'Othe (Aube, Yonne) ou de Paimpont (Morbihan, Ille et Vilaine).”

”Mais avant d'aller plus loin, rappelons tout d'abord l'image que les celtes se faisaient de la forêt. Pour eux, celle-ci était parée de vertus sacrées. Ils savaient par l'enseignement de leurs druides, quelle avait été le berceau de leur peuple. Des divinités y était attachées telle Arduinna, mais aussi de grands Dieux comme Ésus et, bien entendu Cernunnos, ce qui montre bien qu'elles échappaient au monde des hommes. N'oublions pas non plus que le principe des Hamadryades conférait à chaque arbre une vie propre et à l'ensemble forestier une vie supérieure émanant du regroupement de toutes ces entités. Enfin, il convient d'ajouter que l'horoscope celtique était entièrement basé sur les essences d'arbres, ce qui montre évidemment l'importance très particulière accordée à ceux-ci. Souvenons-nous également du “Cad Goddeu“, thème bardique concernant les “Combat des Arbrisseaux”, prêtant au monde sylvestre une exigence régie par des principes assez voisins des nôtres.”

”La pratique de la reconnaissance de forêts-frontières est originale. Elle consistait pour deux peuples celtes voisins à entretenir une vaste bande forestière de largeur variable, sur leur frontière commune, en considérant que celle-ci était dédiée aux Dieux et donc neutre (on emploierait aujourd'hui l'expression de “no man's land”). Il était en outre communément admis qu'un sanctuaire religieux commun s'y trouvait, un nemeton, domaine des druides des deux tribus. La traversée en armes de cette zone était interdite. Ainsi la forêt frontière était un espace de paix dédié à la spiritualité et aux rapports de bon voisinage.”

Quelques exemples méconnus

”Les Dombes, situées au sud-ouest du département de l'Ain, se présentent aujourd'hui comme une région marécageuse d'étangs, entourée par l'Ain, le Rhône et la Saône. Ce territoire ne fut peuplé que tardivement car, dans l'Antiquité, il était recouvert tout entier d'une forêt constituant la frontière entre la tribu des Ambarres, au nord, et celle des Ségusiaves, au sud. Ces deux peuples gaulois l'entretenaient ensemble. Il s'agissait d'une zone neutre les séparant au milieu de laquelle se trouvait, selon la coutume celtique, un sanctuaire commun. Défrichée longtemps après la fin de l'Indépendance gauloise, ce territoire sera séparé des deux pagi issus des tribus et ne sera érigé en terre d'Empire qu'en 843 seulement.”

”Le pays d'Alençon, en Normandie était également à l'époque gauloise une vaste zone non déboisée séparant les Sagii des Aulerques Cénomans. La vocation agricole de ce territoire est donc plus récente que celle des alentours, consacrés de longue date aux pommiers et à l'élevage (bovin et chevalin). Là aussi, l'on se trouve donc en présence d'une forêt-frontière.”

”Il en allait de même de la Goële, petit pays situé au nord-est de l'Île de France, dont le nom est d'ailleurs dérivé de “goat”, terme celtique désignant la forêt. Cette forêt frontière séparait plusieurs peuples : les Silvanectes (au nord, autour de Senlis), les Meldes (au sud-est, dont Meaux était la capitale) et les Parisii (au sud-ouest). On suppose qu'au point de convergence des trois frontières, au coeur de la forêt se trouvait un sanctuaire commun.”

”Toujours en Île de France, il en allait de même avec le Hurepoix, pays constitué à partir du défrichement médiéval (VIIIe-IXe siècles) d'une forêt frontière entretenue et séparant les Sénons des Carnutes et des Parisii. Cette forêt se prolongeait avec celle qui recouvrait la majeure partie du Gâtinais, elle aussi séparant Carnutes et Sénons (défrichée au XIe siècle seulement).”

”La Sologne, vaste forêt parsemée d'étangs, située au sud de la Loire, fut également une forêt-frontière de très grande importance dans l'Antiquité. Elle séparait deux importantes nations celtes : les Carnutes au nord et les Bituriges Cubi au sud. Elle correspond à ce vaste massif appelé par les auteurs anciens “forêt des Carnutes”, dans laquelle se trouvait localisé le principal Nemeton de la Gaule, considéré comme particulièrement important puisque commun à toutes les tribus (ce fait consciencieusement oublié démontre à l'évidence l'existence d'un sentiment gaulois au-delà des appartenance tribales).”

”Citons également la forêt d'Othe, sise au sud de l'Aube et au nord de l'Yonne, frontière antique entre les Sénons et les Tricasses.”

”Enfin, mentionnons pour terminer la célèbre forêt bretonne de Paimpont, qui n'est autre que le vestige ultime de la légendaire forêt de Brocéliande. Bien avant l'époque arthurienne déjà, elle était un lieu sacré de la tradition celtique et servait de nemeton confédéral aux trois peuples dont elle marquait la frontière : les Coriosolites au nord, les Redones à l'est et les Vénètes au sud.”

”Il n'est pas inintéressant de constater la présence, dans tous les cas décrits ci-dessus, d'un sanctuaire entretenu, au même titre que la forêt-frontière elle-même, par les peuples concernés. Soumise à l'autorité sacerdotale, la marche forestière et tout ce qui la concerne, apparait donc dans la société celtique antérieure à la conquête romaine, comme un lien pacificateur beaucoup plus que comme une division entretenue. A méditer…”


[/center]
_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:56 (2018)    Sujet du message: Principes du Guerrier Celte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses -> Racines -> Civilisations -> Les Celtes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_green par Leparachute
le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum