Chamanisme amérindien

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:59 (2009)    Sujet du message: Chamanisme amérindien Répondre en citant


HISTOIRES NATIVES AMERICAINES DE LA CREATION DE L'HOMME




L'homme cuit à point

Le magicien avait fait le monde, mais il avait l'impression qu'il y manquait quelque chose. "Mais quoi donc ? se demandait-il. Que peut-il bien manquer ?" Puis il se dit que ce qu'il fallait sur cette terre, c'était des êtres comme lui, pas seulement des animaux. "Comment les faire ?" se demanda-t-il. Il commença par se construire un horno, un four. Ensuite, il prit de l'argile et la modela en une forme qui lui ressemblait.

Or, en cet instant, Coyote rôdait par là, comme à son habitude, et lorsque le Magicien, le Créateur de l'Homme, s'en alla chercher du bois pour faire son feu, il en profita pour changer la forme de la petite figurine en argile. Le Créateur fit un feu à l'intérieur du horno et y plaça la figurine, mais sans la regarder.

Au bout d'un moment, le Magicien dit : "Ca doit être prêt maintenant." Il prit la figurine et lui souffla dessus pour lui donner vie. "Pourquoi ne te mets-tu pas debout ? lui demanda le Créateur. Que se passe-t-il ?" La créature aboya et remua la queue. "Ah, je vois ! C'est Coyote qui m'a joué un tour, dit-il. Il a transformé mon être humain en un animal comme lui."
Coyote répliqua : "Et alors ? Et si j'ai envie d'avoir une jolie créature qui me ressemble ?
- Bon, d'accord ; mais ne recommence pas." Et c'est ainsi que nous avons le chien ; c'est un tour de Coyote.

Le créateur de l'Homme refit donc une tentative. "Il vaudrait mieux ne pas en faire qu'un ; à deux, ils pourraient se tenir compagnie", pensa-t-il. Il modela des êtres humains qui étaient à peu près comme lui et qui se ressemblaient en tous points. "Voyons donc, qu'est-ce qui ne va pas ?" se demanda le Créateur. Tout à coup il comprit. "Mais, bien sûr, ça ne peut pas marcher. Comment vont-ils se reproduire ?" Et donc, il tira un peu d'argile entre les jambes des figurines, tout en disant : "Ah, c'est beaucoup mieux comme ça." Et avec son ongle il fit une petite fente dans l'autre figurine. Il mit des sentiments agréables dans les deux. "Maintenant, c'est au point. Ils vont pouvoir faire tout ce qu'il faut." Et il les mit au four pour les faire cuire.

Bientôt Coyote lui dit : "Ils doivent être cuits maintenant." Et le Créateur les sortit du four et leur donna vie.
"Mais qu'est-ce qui ne va pas ? Ils ne sont pas assez cuits ; ils ne sont pas assez colorés. Ils n'ont rien à faire par ici : ils doivent être de quelque part de l'autre côté de l'océan." Il se tourna vers Coyote, le sourcil froncé. "Pourquoi m'as-tu dit qu'ils étaient cuits ? Je ne peux rien en faire ici !"
Le Magicien fit donc un autre essai, avec des figurines semblables aux premières, et il les mit dans le four. Au bout d'un certain temps, il dit : "A mon idée, elles doivent être prêtes.
- Non, pas encore, lui dit Coyote. Il ne faut pas qu'elles soient trop claires ; attends encore un peu.
- Bon, d'accord", répondit le Créateur. Ils attendirent donc un moment, et puis il les sortit du four. "Aïe, aïe, aïe ! Que s'est-il passé ? Voila qu'elles sont trop cuites. Elles sont devenues trop foncées." Et il les mit de côté. "Je pourrai peut-être m'en servir dans un autre endroit, de l'autre côté de l'océan. Elles ne sont pas d'ici."

Une quatrième fois, le Magicien plaça ses figurines dans le four. "Et toi, ne te mêle plus de ça, dit-il à Coyote. Tu ne me donnes que des mauvais conseils. Laisse-moi tranquille."
Cette fois-ci, le Magicien, au lieu d'écouter Coyote, sortit les figurines du four quand il pensa que la cuisson était finie. Il leur donna vie, et les deux créatures se mirent à marcher, à parler, à rire et à se comporter de façon agréable. Elles n'étaient ni trop cuites, ni pas assez.
"Elles sont juste comme il faut, dit le Créateur. Elles sont à leur place ici, et je vais m'en servir. Elles sont très belles." Et c'est comme ça qu'ont été créés les Indiens Pueblos.

Heidr

Comment furent créés Premier-Homme et Première-Femme


Les premiers hommes traversèrent trois mondes superposés avant de s'installer dans le quatrième. Ils avaient été chassés de chacun des mondes successifs parce qu'ils s'étaient querellés et avaient commis des adultères. Dans les monde précédents, ils n'avaient trouvé aucun peuple semblable au leur, mais, arrivés dans le quatrième monde, ils rencontrèrent les Kisanis, ou Pueblos.

La surface du quatrième monde était faite de noir et de blanc mélangés, et le ciel principalement de bleu et de noir. Le soleil, la lune et les étoiles n'existaient pas, mais à l'horizon, aux quatre points cardinaux, il y avait quatre grandes montagnes aux sommets couverts de neige.

Vers la fin de l'automne, ils entendirent une grande voix qui appelait loin à l'est. Ils écoutèrent attentivement un moment, et bientôt la voix se fit plus proche et plus forte. Ils tendirent encore l'oreille : la voix était maintenant très forte et très proche. Quelques instants plus tard, ils virent apparaître quatre être mystérieux : c'étaient Etre-Blanc, dieu de ce monde, Etre-Bleu, dieu de la pluie fine, Etre-Jaune et Etre-Noir, dieu du feu.

Sans parler, avec des gestes, les dieux essayèrent d'instruire les hommes, mais ils ne réussirent pas à se faire comprendre. Après leur départ, les hommes se réunirent et discutèrent de cette mystérieuse visite ; mais, malgré leurs efforts, ils ne comprenaient toujours pas ce que les dieux avaient voulu leur faire savoir. Quatre jours durant, les dieux refirent la même tentative. En vain.

Le quatrième jour, une fois les autres dieux partis, Etre-Noir s'attarda auprès des hommes et leur parla dans leur langue : "Puisque vous ne semblez pas comprendre nos gestes, il me faut donc vous apprendre ce qu'ils signifient. Nous voulons créer des êtres humains qui nous ressemblent davantage que vous : vos corps sont semblables aux nôtres, mais vous avez les mêmes dents, les mêmes pieds et les mêmes griffes que les bêtes sauvages et les insectes. Les nouveaux êtres humains auront des mains et des pieds comme les nôtres. En outre, vous êtes sales et vous sentez mauvais. Nous reviendrons vous voir dans douze jours. Tâchez d'être propres à ce moment-là."

Le matin du douzième jour, les gens se lavèrent soigneusement. Puis les femmes se séchèrent la peau avec de la farine de maïs jaune, les hommes avec de la farine de maïs blanc. Peu après, ils entendirent au loin l'appel, répété quatre fois, des dieux qui arrivaient. Etre-Bleu et Etre-Noir portaient chacun un sac en peau, un sac sacré. Etre-Blanc tenait deux épis de maïs, un blanc et un jaune, bien en grains.

Les dieux étalèrent une peau de daim sur le sol, la tête vers l'ouest, ils y placèrent les deux épis de maïs pointés vers l'est, et par-dessus le tout ils étendirent la deuxième peau, avec la tête vers l'est. Sous l'épi blanc, ils mirent une plume d'aigle blanc et, sous le jaune, une plume d'aigle jaune. Ils dirent ensuite aux gens de reculer pour laisser passer le vent. Entre les deux peaux, se glissèrent le vent blanc qui venait de l'est et le vent jaune qui venait de l'ouest. Pendant que le vent soufflait, huit des dieux, le Peuple du Mirage, passèrent en marchant entre les objets sur le sol, par quatre fois. Tandis qu'ils marchaient ainsi, on pouvait voir bouger les plumes d'aigle, dont l'extrémité dépassait les peaux. Lorsque le Peuple du Mirage eut fini de déambuler, on enleva la première peau : les épis de maïs avaient disparu et à leur place se trouvaient un homme et une femme.

L'épi blanc s'était transformé en homme, et le jaune en femme : Premier-Homme et Première-Femme. C'était le vent qui leur avait donné la vie, et aujourd'hui c'est le souffle qui vient de nos bouches qui nous donne vie. Quand il s'arrête, nous mourrons.

Les dieux firent construire par les gens un enclos de broussailles, et quand il fut terminé, ils dirent à Premier-Homme et Première-Femme d'y entrer et de "vivre ensemble comme mari et femme".

Quatre jours plus tard, Première-Femme donna naissance à deux jumeaux hermaphrodites. Quatre jours plus tard, encore, elle mit au monde un garçon et une fille, qui devinrent adultes en quatre jours et vécurent ensemble comme mari et femme. En tout, Premier-Homme et Première-Femme eurent cinq paires de jumeaux qui, mis à part les premiers, devinrent tous des couples avec des enfants.

Quatre jours après la naissance des derniers jumeaux, les dieux revinrent et emmenèrent Premier-Homme et Première-Femme dans la montagne de l'est, qui est la demeure des dieux. Là ils restèrent quatre jours, et à leur retour, leurs enfants allèrent eux aussi dans la montagne pendant quatre jours. Peut-être les dieux leur apprirent-ils les horribles secrets de la sorcellerie. Les sorciers ont toujours des masques, et eux, après être revenus de la montagne, mettaient parfois des masques et priaient pour obtenir les bonnes choses dont ils avaient besoin, comme des pluies abondantes et de bonnes récoltes.

Les sorciers épousent aussi ceux qui leur sont trop proches par le sang, comme l'avaient fait les enfants de Premier-Homme et de Première-Femme. Cependant, après leur séjour dans la montagne de l'est, les frères et les soeurs se séparèrent. Ils tinrent secrets leurs premiers mariages, et ils épousèrent les femmes et les hommes du Peuple du Mirage. Mais jamais ils ne racontèrent à personne, pas même à leurs nouvelles familles, les secrets que leur avaient enseignés les dieux. Tous les quatre jours, les femmes mettaient au monde des enfants, qui devenaient adultes en quatre jours, se mariaient et avaient à leur tour des enfants tous les quatre jours. C'est ainsi que les nombreux enfants de Premier-Homme et Première-Femme se multiplièrent et peuplèrent la terre.

D'après une légende rapportée par Washington Matthews en 1897.

Phoenicko
_________________
sachez oser mériter le pouvoir
_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Fév - 09:59 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_green par Leparachute
le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum