La Vouivre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses -> S'éveiller
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 10:17 (2009)    Sujet du message: La Vouivre Répondre en citant



Mère, Amante, Initiatrice, Protectrice, Crainte, Maléfique, Maudite


La Vouivre, énergie tellurique et dynamique a été contée et racontée par les troubadours du Moyen-Âge qui ont dû créer, a cette occasion, un langage codé pour échapper à l’inquisition... : c’est le langage des oiseaux qu’on utilise encore pour décoder les rêves par exemple...

Les esprits de la Nature ne sont pas à côté d’elle, ils sont sa profondeur, sa dynamique, ses élans, son âme. Au Moyen Age, les Alchimistes européens parlaient de l’anima mundi, l’Ame du Monde, et les Spirituels arabo-musulmans de nafs al-Kulliyya : l’Ame universelle. Cette Présence est souvent décrite en termes féminins, mais à la différence d’une mentalité moderne/patriarcale, cette féminité est loin d’être mièvre, émotionnelle. Cette mentalité considère que la Nature et le Féminin sont des réalités passives et que seul le Masculin est principe actif. La Vouivre est un démenti à ces spéculations misogynes et anti-écologiques. La Vouivre peut être perçue comme l’énergie tellurique qui dynamise la terre et dont les esprits, les élémentaux sont des manifestations localisées dans des lieux : les esprits de la Nature sont les Génies des lieux. Au Moyen Age on parlait du genus loci... Henry Vincenot, dans le Pape des escargots, a dit la Vouivre de belle manière comme, avant lui, Marcel Aymé. « On appelle du nom de Vouivre, écrivent Kintia Appavou et Régor R. Mougeot, les courants d’Energie tellurique qui innervent la Terre-Mère, qui lui donne son souffle, sa chaleur, afin de nourrir <tous les êtres vivants qu’elle recèle en son sein. Elle est cette énergie fantastique à laquelle on imputait la crue des fleuves, les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, les forces terrifiantes de l’érosion qui sculptent les paysages, énergie personnalisée par Gargantua et tous les géants mythiques de nos provinces. Elle est cette Energie qui colore les sources que l’on dit guérisseuses. Les hommes, de tout temps, l’ont représentée sous la forme du Serpent-Dragon souterrain. En parcourant l’échine de la Terre, elle aspire à rejoindre son complémentaire, c’est-à-dire l’Energie Cosmique. Tout ce qui vit entre Terre et Ciel est voué à ces deux formes d’énergies, et l’Homme est le pivot, le lien les rassemblant et les unissant en lui. Cela lui est fort difficile car les énergies de la Terre sont chaotiques et ce Feu peut détruire et dévorer celui qui n’en a pas la maîtrise. Aussi loin que l’on puisse remonter dans le temps, l’on s’aperçoit que le Serpent et le Dragon jouent un rôle décisif dans toutes les civilisations, de l’Orient à l’Occident, et qu’il est à l’origine des anciens cultes dédiés à la Terre-Mère. »

Langage des oiseaux, entre secrets et poésie..

La langue des Oiseaux est un système médiéval de codage inventé par les trouvères et troubadours. Cela permettait de faire passer des messages qui déjouaient la censure des autorités, notamment ecclésiales. Les clés de cette langue sont les sonorités, les étymologies subtiles, les graphies. Les jeux de mots, les calembours sont des résidus profanes de cette langue sacrée. En français, par exemple, on dira que la maladie est le Mal qui dit, c’est donc le Dit du Mal. La guérison ne peut être qu’une autre parole, un autre Dit, un Dit du Bien, un Dit qui nous parle du Ciel, c’est la Bénédiction, c’est-à-dire la Belle/Bonne Diction, c’est aussi le Bien Entendu, bien entendu ! Les poètes qui parlaient de la Vouivre et de cette Nature vivante usaient de cette langue. On peut parler de Rabelais avec son Gargantua. Dans la Langue des Oiseaux, la géobiologie est la science par exemple des esprits de la Nature. Comment pouvons-nous entretenir une relation avec ces derniers ? Il nous faut entrer dans une géographie et un temps subtils. Quitter le présent coincé entre passé et futur, et entrer dans la Présence. Le mot dit bien le caractère féminin du processus ! C’est entrer dans un état dynamique bienheureux, car c’est un bonheur que de « parler » aux elfes et autres lutins : le bonheur est-il autre chose que de se trouver là où il faut et quand il faut, c’est-à-dire être à la Bonne Heure ? Combien de rendez-vous sont-ils manqués parce que nous ne sommes pas à la Bonne heure, mais à la Mauvaise Heure, le Malheur !
La géobiologie comme science des lieux dans lesquels les esprits de la Nature diffusent leur flux, nous conduit à faire vivre une physiologie subtile. Peut-on voir ou toucher ces esprits ? Question normale, mais qui se trompe de verbe. La vue, le toucher, les autres sens sont des fonctions d’organes de sens de notre corps physique : ils nous aident à entrer en rapport avec la matérialité de notre monde. Mais le dialogue avec les esprits suppose que nous entrions dans la profondeur subtile de nos cinq sens : la langue des Oiseaux dirait la nécessité d’un apprentissage (apprendre le tissage, maîtriser les liens) pour le mouvement de nos sens vers leur essence (E-sens, ou le E figure l’unité des trois plans de l’être). Ici, la profondeur qualitative de la vue est la Claire Voyance, de l’ouïe la Claire Audience, du toucher le Tact.... Cela dessine une physiologie subtile qui permet grâce à une écoute sensible, poétique, de conTACTer ces esprits...

<<La Vouivre, la Langue des Oiseaux et les Derniers trouvère>> par Mohammed Taleb

Association : Le singulier universel:


H
_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Mar - 10:17 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
heidr


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2008
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 13:01 (2009)    Sujet du message: paroles de la Vouivre Répondre en citant


Extrait du << manuscrit des paroles du druide sans nom et sans visage>>.




Je demeure sur Terre pour châtier celui qui veut posséder la Terre ; mais lui offre la Terre en partage, et Mon Corps, des Enfants, des Trésors à garder, l’Oiseau qui sur Terre ne saurait voler et la Souvenance de la Queue de Serpent de son Origine.

Qu’il La cache aux capteurs de vanités !
Qu’il taise l’Envol de l’Oiseau !
Qu’il dissimule les Trésors !
Qu’il soit Homme ou Femme parmi la foule !

Je ne suis pas Surnaturelle mais NATURELLE… »





L'Homme ne peut être fécondé par l'Esprit que s'il garde ses racines, c'est-à-dire les pieds sur terre, et acquiert la parfaite maîtrise de l'Energie du Dragon-Vouivre. Lorsque cette Energie ne rejoint pas, dans le Cœur de l'homme, les Energies d'En-haut, elle est déviée et induit les maladies du corps physique chez l'individu, celles du corps social dans la collectivité, et, par contre-coup, celle de la Terre-Mère : « Chaque fois que l'Energie dans le mouvement ascendant se propulse, elle échoue sur le mur aride de l'ignorance et de la cupidité pour redescendre, déviée, et se véhicule alors dans tous les sens en formant un labyrinthe dont il est difficile de sortir .

H

_________________
sachez oser mériter le pouvoir


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:42 (2018)    Sujet du message: La Vouivre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum -> Sagesses -> S'éveiller Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_green par Leparachute
le Sanctuaire de la Licorne Index du Forum